Rechercher
  • tudane

Témoignage : "L’outil qui aurait révolutionné ma vie d’entrepreneur"

Mis à jour : sept. 29

Si j’avais su...



Il y a quelques temps, j’étais directrice d’une structure.

Ca fait ronflant, hein ? Oui, bon, en réalité, ça veut dire que je faisais tout, toute seule. Que j’étais esclave de moi-même par choix.

Un site de vente créé, la relation clients à gérer, le référencement à référencer, les appels toute la journée, les paquets à faire et à envoyer, bref, une vie remplie.

Vous connaissez, pas vrai ? On ne compte pas ses heures, on travaille en dormant, on se réveille à cause du dernier devis qui n’a pas été validé, ou parce qu’on a oublié de répondre à un mail… bref…

Notre travail notre vie. Notre structure, notre enfant…



Quand j'ai commencé, je n'avais pas de bureau. Et puis un jour j’ai eu un bureau. Mais jamais de ligne fixe : je ne pensais pas que cette dépense puisse être rentable, et puis j’avais mon portable qui me suffisait bien.

Bon, c’est vrai, le fait de voir un portable affiché sur le site en effrayait plus d’un : le « quand j’ai vu que c’était un 06, je me demandais si c’était sérieux », est une remarque faisant partie du le top ten.

Une amie qui me faisait de la pub m’a dit également « quand ils ont vu 06, ils ont cru que c’était une escroquerie ».

Et oui : malgré le beau site internet qui en jette, qui est fluide, et superbement référencé, il y a un bât, et il blesse : le 06, c’est encore aujourd’hui moyennement bien perçu. Ca fait petit, ça fait pas sérieux, ça fait manque d’assise, et ça fait image très contradictoire avec ce que je souhaitais transmettre.



Et puis pour moi, ce téléphone portable était également devenu une plaie : les gens m’appelaient à n’importe quelle heure. Mais vraiment n’importe quelle heure : 23.00 pour avoir des informations sur un article ! « ah pardon, quand j’ai vu le 06, j’ai pas réalisé qu’il était si tard, j’ai appelé ».

Bref, pour avoir la paix, il fallait que je coupe mon téléphone, et ce faisant, je coupais également pour mes proches.

On ne va pas se mentir : les appels le dimanche, vous connaissez pas vrai ? Quand on commence, on n’a pas vraiment les moyens de ne pas prendre les appels, mais quand le burn-out vous guette, c’est plus la même histoire. Quand la limite entre vie personnelle et professionnelle n’existe plus, c’est le début de la fin.


Si j’avais eu cet outil, je ne serais peut-être jamais partie qui sait. Si j’avais connu cette révolution, le burn-out ne m’aurait peut-être même pas vue… Il serait passé à côté de moi sans me remarquer… On ne le saura jamais. Mais cet outil d’utilité publique, je vais vous le présenter.

Maintenant.

Imaginez :



Un numéro de fixe qui sonnerait sur votre portable : lorsqu’un client appelle votre numéro fixe de bureau, c’est votre portable qui sonne. Un numéro de fixe virtuel. Il n’existe pas, et il existe partout à la fois. Un numéro de Schrödinger finalement… Vous pouvez prendre vos appels de votre ordinateur, de votre tablette ou de votre smartphone par le biais d’une application.

Imaginez : votre téléphone sonne, et à la mélodie de la sonnerie, vous savez si c’est un contact personnel ou un probable client qui appelle.

Imaginez : vous avez une messagerie pour vos proches à qui vous dites : « ben nan, chuis pas làààààà », et une autre pour votre clientèle avec qui vous êtes plus en mode « absent actuellement, je serai heureux de recevoir votre message »…

Imaginez que d’un glissement de pouce, ou d’un clic de souris, vous puissiez dire : « ça y est, j’ai fini de bosser, je ne prends plus les appels du bureau ». Ou que vous programmiez en amont vos horaires d’ouverture.



Vous commencez à voir la liberté que ça engendre ? Je ne jure plus que par cet outil qui me permet de travailler de chez moi, mais d’appeler d’un numéro de bureau, et de recevoir les appels sur ce même numéro. Une liberté ! J’en chanterai presque « libérééééééée, délivréééééée ». Ca y est ? Vous l’avez dans la tête ? Ne me remerciez pas, c’est cadeau.

Cette solution est, en plus, à même de grandir avec vous (mais ça, ce sera dans un autre article) et de vous faire passer pour plus gros que vous ne l’êtes… Vous êtes prêts ?

Vous travaillez seul ? de chez vous ? très bien… qui a besoin de le savoir ? Et si vous aviez un service commercial ? Un service de relation client ? Un bureau à Paris ? Un autre sur la Côte d’Azur ? Et oui ! Le nombre de numéros est illimité, et ils arrivent tous là où vous le leur demandez : en l’occurrence sur votre portable (ou ordinateur, mais ça je vous l’ai déjà dit).

Ca peut-être très utile si vous décidez de développer un marché sur une autre région que celle sur laquelle vous bossez actuellement. Vous mettez un numéro fixe de la région souhaitée, et hop, vous avez de nouveaux locaux là-bas !



Et pendant que vous lisez ce post, vous vous dites « ouais mais ça doit encore coûter un pognon de dingue… c’est combien cette affaire ? ». Moins cher qu’un abonnement ultra chez Netflix.

Pour 15€ par mois, sans engagement, vous avez une solution prête à l’emploi qui peut-être déployée tout de suite.

Prenez rendez-vous, demandez un rappel, si vous avez lu cet article, on vous offre la solution pour un mois.


Cliquez sur le bouton "prendre rendez-vous" en haut à droite !

69 vues
Contactez-nous
© 2017-2020 AVELIA — Tous droits réservés.
  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc